Le cas le plus anciennement étudié (1816) de dissociation de la personnalité est celui d'une jeune Américaine, Mary Reynolds, qui, au sortir d'une syncope, perdit le souvenir de sa vie antérieure. Quelques mois après, atteinte d'une syncope analogue, elle retrouva sa personnalité normale, mais oublia complètement ce qui s'était passé entre les deux accès. Dès lors, sa vie se trouva partagée alternativement entre les deux états. Elle avait d'ailleurs aussi peu conscience de son double personnage que deux personnes distinctes n'en ont de leur nature respective.

Le cas de la célèbre Félida X., qui a été minutieusement observé, vers 1860, par le Dr Azam, est celui d'une jeune fille hystérique qui, parfois, sous l'empire d'une émotion, et souvent sans cause apparente, éprouvait une sensation douloureuse aux deux tempes et tombait tout à coup dans un sommeil profond qui durait une dizaine de secondes. Après quoi, elle ouvrait spontanément les yeux et entrait dans un état second qui durait une heure ou deux. Ensuite, le sommeil réapparaissait et Félida ne se souvenait plus de ce qu'elle avait dit et fait durant l'état second.

Ce qui est important à noter, c'est que, pendant la durée de cet état, Félida était toute différente d'elle-même. Elle était gaie, active, remuante, sans inquiétude, et ses facultés paraissaient plus développées et plus complètes qu'à l'état normal où elle était triste, renfermée et craintive. Le Dr Azam a même constaté un troisième changement de personnalité caractérisé par une terreur indicible.

Par la suite, des psychologues et des psychiatres découvrirent des sujets qui présentaient jusqu'à 4, 5 et 6 personnalités, chaque personnalité ayant son caractère particulier, ses sentiments spéciaux et ses croyances religieuses propres. Ainsi, tel sujet était catholique à l'état I et protestant à l'état II. Parfois, ces personnalités s'ignorent; en revanche, dans certains cas, elles se connaissent, se jugent et se critiquent. Chacune d'elles a une écriture caractéristique.

L'un des cas les plus extraordinaires de personnalités multiples et alternantes qui se soient jamais offerts à l'attention des psychologues est certainement celui de Mollie Fancher. À la suite d'un grave accident de tramway survenu dans sa 16e année, elle tomba dans une sorte d'état cataleptique qui dura 9 ans. Pendant toute cette période, ses yeux restèrent presque complètement fermés, bien qu'elle ne dormît pas, et son bras droit, contracturé, demeura relevé au-dessus et en arrière de sa tête. Néanmoins, au cours de ces 9 années et dans cet état, elle écrivit 6500 lettres, fit des travaux de lainage et utilisa 100 000 onces anglaises de cire, soit 2835 kg environ, pour confectionner des fleurs artificielles qu'elle colorait à la perfection. Tout ce travail se faisait au-dessus de sa tête, la main gauche se rapprochant de la main droite; dans le poing gauche fermé étaient fixés le crayon, la plume ou tout autre objet dont elle avait besoin.

Résultat de recherche d'images pour "fleur artificielle"

À la fin des 9 années, et après une crise cataleptique profonde qui fut suivie, le mois suivant, d'une décontracture générale, grand fut son émoi lorsque, croyant n'avoir dormi qu'une nuit, on lui apprit qu'elle sortait d'une période d'oubli de 9 ans. Elle n'en voulut rien croire ni admettre qu'elle avait fabriqué elle-même les magnifiques fleurs de cire qu'on lui présenta, se sentant incapable de tout travail artistique.

Après quoi, dans sa vie quotidienne, 5 personnalités se succédèrent en elle, chacune étant séparée de la précédente et de la suivante par une crise convulsive qui semblait désarticuler ses membres. Elles s'appelaient respectivement Sunbeam, Rosebud, Idol, Pearl et Ruby, c'est-à-dire en français : Rayon de soleil, Bouton de rose, Idole, Perle et Rubis.

Sunbeam représentait la personnalité courante, connue, par les visiteurs et les amis, comme étant celle de Mollie Fancher, mais il est difficile de dire si elle constituait la continuation de la vie de la jeune fille de 16 ans. Elle était en tout cas distincte de la personnalité qui domina dans les 9 ans qui suivirent l'accident. Mais il arrivait une heure, généralement la nuit, où Sunbeam cédait la place à la petite Rosebud qui affirmait n'avoir que 7 ans. Cette personnalité conserva continuellement cet âge et ne présenta aucun développement intellectuel d'une année à l'autre. Ensuite, Rosebud était remplacée par Idol, puis survenait Pearl suivie bientôt de Ruby qui était particulièrement vive et spirituelle. Et le cycle recommençait. Les souvenirs de chacune des personnalités étaient strictement limitées à certaines portions de la vie de Mollie Fancher. La malade ne dormait jamais.

Robert Tocquet, Le bilan du surnaturel