Nos ancêtres, quel que soit l'endroit où ils vivaient, n'ont pas tous commencé à pratiquer le cannibalisme en même temps. D'abord quelques-uns, puis d'autres ont suivi, et ainsi de suite.  

D'ailleurs, Kiss Maeth se contredit lui-même : bien que croyant que nous descendons des chimpanzés (il part du postulat établi par Darwin), il écrit, vers la fin de son livre, que le Yéti et le Sasquatch, sont nos ancêtres, qui ont survécu à la vague de cannibalisme, et depuis vivent cachés dans les forêts. 

bigfoot2

Or, il ne peut pas ignorer que les descriptions données par les témoins parlent très souvent de primates faisant au minimum 1,80 m, ou 2,40 m, parfois 3 m, ou 4, et même plus. Ce qui n'a rien à voir avec la taille d'un chimpanzé... Et quand les témoins parlent d'un Bigfoot mesurant 1,50 m, ils ajoutent que ce devait être un jeune. 

Alors faudrait savoir, si les Bigfoot descendent des mêmes ancêtres que les nôtres, nous ne pouvons pas descendre des chimpanzés... 

Et je ne crois pas que les premiers singes cannibales se trouvaient en Mésopotamie.  

Je dirais qu'ils devaient être... en Europe. Et de là, cette pratique s'est propagée au Proche-Orient, puis au Moyen-Orient, ensuite dans l'Himalaya (où l'on a trouvé le squelette d'un hominidé (mesurant dans les 2,40 m), en Extrême-Orient (en Asie du Sud, on a découvert le squelette d'un très grand ourang-outang), aux Amériques, en Afrique, dans les îles du Pacifique et enfin l'Australie (là, c'est un squelette d'hominidé dépassant les 5 m)... 

Des squelettes de très grands hominidés ont été trouvés partout dans le monde, on sait donc que l'Afrique et l'Asie n'étaient pas les seuls continents où vivaient des primates. Ce sont ces Giganto Pithecus qui ont donné naissance aux humains. L'Afrique n'est pas le berceau de l'humanité

Cela, les Chinois le savent depuis toujours, puisqu'ils n'ont jamais cru à cette fable. 

Je pense que ces Bigfoot n'existent plus. Ce sont des apparitions générées par ces entités, d'ailleurs certains détails donnés par les témoins le confirment : vent très localisé, odeur inhabituelle, le fait qu'ils disparaissent comme des fantômes - quelquefois même ils sont transparents - divers bruits entendus mais lorsqu'on inspecte les lieux, il n'y a rien d'anormal, etc...Tout cela plaide en faveur de manifestations paranormales.

Ces entités se jouent de nous, mais comme souvent, elles nous distillent une vérité, elles provoquent donc ces apparitions pour nous dire, à leur façon, d'où nous venons...

Oscar Kiss Maerth aurait quand même dû se poser la question : qu'est-ce qui a bien pu déclencher ce comportement cannibale, et seulement chez les gigantopithèques ? 

Déjà que le scénario qu'il a imaginé est invraisemblable, il l'est encore plus si l'on suppose qu'il s'est répété partout où il y avait de très grands hominidés... 

Je suis persuadée que ce sont ces entités manipulatrices qui l'ont provoqué. Avec leurs très grandes capacités métapsychiques, elles ont dû pousser nos lointains ancêtres à ce cannibalisme plutôt... particulier... 

Ce n'est pas un hasard si elles les ont choisis. J'y vois deux raisons : 

- leur taille gigantesque, 

- leurs mains (de primates). 

Sachant parfaitement quels effets aurait sur eux l'ingestion d'hypophyse, à savoir que cela entraînerait leur régression physique, elles avaient tout intérêt à ne pas jeter leur dévolu sur les autres primates, bien plus petits. Ces derniers auraient été réduits à une taille de 20 cm au maximum, et pour des êtres dépourvus de défenses naturelles, fragilisés et sans force (puisque revenus à l'état de foetus), leurs chances de survie auraient été nulles. Contrairement aux insectes, qui eux sont très rapides et équipés, et ont les moyens de se défendre, ou d'échapper à leurs prédateurs la plupart du temps. 

Et si elles ont dédaigné les canidés, les félidés, les ongulés (à supposer qu'ily en avait de très grands), c'est parce qu'ils n'avaient pas de mains. Dans l'impossibilité de fabriquer des outils et autres objets (vêtements, abris, etc...) pour compenser leur faiblesse physique et leur vulnérabilité face aux éléments et autres animaux, ils n'auraient pas tardé à périr. 

Mais... pour quelles raisons ont-elles provoqué la "naissance" de l'humanité ??? 

Je cite Oscar Kiss Maerth : 

"À un endroit du cerveau, il s'est produit un court-circuit physique, lourd de conséquences, par lequel s'est justement paralysée la partie du cerveau qui permettait les perceptions suprasensibles; cette faculté que toute créature vivante possède, et qui permet de saisir l'origine et le sens de l'existence et rend la vie digne d'être vécue." 

Comment s'est produit ce court-circuit physique, je l'ignore. Toujours est-il que les humains en sont à se poser des questions existentielles que ne se posent pas les animaux. Parce qu'ils sont moins intelligents, dira-t-on. Certes, mais ils ne sont pas bêtes, et leur envie de vivre et de perpétuer leur espèce force l'admiration, quand on sait tous les défis auxquels ils sont confrontés.  

Une femelle herbivore qui voit son petit mangé par un carnivore continuera à enfanter malgré tout. 

Certaines personnes, imbues de leur prétendue supériorité (sur les animaux), ne manqueraient pas d'y voir là une preuve de leur stupidité, ou d'intelligence primaire. 

Quant à moi, je dirais que cela prouve leur intelligence, et leur connaissance intuitive des vérités métaphysiques, que nos ancêtres ont perdues en cours de route.  

La plus importante de ces vérités est que la vie ne s'arrête pas à la mort physique, qu'elle continue après, pour que tous les êtres vivants poursuivent leur évolution. La vie des animaux n'est pas de tout repos, mais elle est une étape nécessaire sur le chemin de la perfection. Sinon, ils ne prendraient pas la peine de se reproduire, malgré les risques. 

Peut-être aussi ont-ils compris que si Dame Nature a mis autant de temps à générer la vie, ça n'est pas pour que nous retournions au néant après quelques années de vie... Cela n'a aucun sens. 

Et c'est justement cette compréhension des choses qui fait défaut aux humains. Et qui les rend susceptibles de croire à n'importe quoi, entre autres le paradis pour les croyants, l'enfer pour les autres, ou le fait que l'âme est un concept erroné, qu'après la mort il n'y a plus rien, etc... 

Et c'est là qu'entrent en scène ces entités, en se faisant passer pour des dieux... 

Sur ce dernier point, beaucoup de chercheurs pensent la même chose. 

C'est peut-être là, le but de leur présence parmi nous, et le fait qu'elles aient changé le destin de notre espèce... 

Mircea Eliade, spécialiste des religions, dit dans un de ces livres, que les dieux nous ont créés pour être à leur service. 

Le processus ayant déclenché l'hominisation chez nos ancêtres n'étant pas naturel (il suffit de réfléchir un tant soit peu pour comprendre que la théorie officielle de l'évolution - en ce qui nous concerne - n'est pas valide, et peut être aisément réfutée après analyse), il y a donc eu une intervention artificielle, et extérieure. 

Ce que n'a pas vu Oscar Kiss Maerth, tandis que de plus en plus d'ufologues en sont persuadés.    

Mais là où je ne suis pas d'accord avec les "néo-évéméristes" (dont on parle dans Alien theory), c'est qu'il n'y a pas eu manipulation d'ADN, ni croisement entre les extraterrestres et les premiers humains. 

En écoutant attentivement leurs théories, on se rend compte qu'ils font de l'anthropomorphisme. Pour eux, et beaucoup de scientifiques, les êtres ayant fini leur évolution (ou presque) ressemblent obligatoirement aux humains... 

Dans une émission, il y avait même un scientifique qui évoquait la possibilité pour les dinosaures, d'être devenus des humanoïdes d'apparence reptilienne, une fois leur évolution achevée... s'ils n'avaient pas disparu, évidemment.

À sa décharge, certaines personnes enlevées par les "extraterrestres" parlent d'êtres reptiliens. Selon moi, c'est une manipulation de plus à mettre au compte de ces entités, qui ne manquent pas d'imagination... 

Si ces néo-évéméristes avaient étudié le paranormal, au lieu de se limiter aux "soucoupes volantes," ils auraient compris que les entités qui génèrent ces manifestations, ont, primo, un corps physique, et, deuzio, qu'elles ne nous ressemblent pas du tout ! 

Comme je l'ai dit, tout est lié, et si on veut comprendre, il importe de ne rien négliger. 

Quoi qu'il en soit, en étudiant tous ces mythes, et religions, on s'aperçoit qu'ils ont tous une chose en commun : tous ces "dieux" nous auraient créés, ou bien ils seraient descendus sur terre pour apporter la connaissance aux humains, et les diriger. Car n'oublions pas qu'ils exigent tous des sacrifices, et qu'ils réclament obéissance... 

Il est aisé de voir les nombreuses similitudes entre tous ces cultes "païens", et la religion de Moïse. 

Les êtres ayant fini leur évolution acquièrent de ce fait une très grande puissance, tandis que ces entités qui sont venues (ou revenues) chez nous sont moins puissantes. Probablement parce qu'en choisissant de continuer leur existence parmi nous, à seule fin de nous dominer, et aussi de se distraire (à nos dépens), elles ont perdu de leur puissance. 

Et là, je pense immédiatement aux "anges déchus" ou à ces dieux devenus mauvais, dont parlent de nombreux mythes de par le monde... 

À suivre Cryptozoologie, ou paléoanthropologie  ?