Théoriquement, rien n’empêche d’y arriver, à part un fâcheux problème de bande passante… 

D’ici quelques décennies, la téléportation que l’on voit notamment en action dans le film La mouche ou la série Star Trek vous permettra peut-être de voyager à la vitesse d’un claquement de doigts.

Il y a déjà un précédent : en 2014, des chercheurs de l'université de Genève sont arrivés à téléporter un photon dans un cristal distant de 3 mètres. Evidemment, ce photon était dans un état quantique et ce qui a été déplacé était sa structure, sa forme, pas sa matière.

En d’autres termes, la téléportation quantique permet de transmettre uniquement une information d'un point A vers un point B, sans qu'elle ne voyage à travers l'espace séparant les deux points

Une voie entrouverte

téléportation

Il faudra encore du temps pour que la téléportation soit accessible à l'homme mais la voie est entrouverte.

Selon des scientifiques de l’université de Delft (Pays-Bas), la téléportation humaine est envisageable car l’homme est un ensemble composé d’atomes agencés d’une façon particulière. On peut donc envisager de le transformer en information pure, puis de la transférer avant de la recomposer à l’identique.

Pour l’instant, cette téléportation est impossible à réaliser, car la densité d’information que représente un homme est si considérable qu’aucune bande passante n’est suffisante pour l’acheminer à bon port.

Téléporter un individu prendrait un temps infini, des erreurs étant par ailleurs possible lorsqu’il s’agira de reconstituer la structure du cerveau, particulièrement complexe.

Publié par Didier Laurens le vendredi 18 Septembre 2015 sur Planet.fr