16 mars 2018

Les feux du Palatin

« Oh, combien de marins, combien de capitaines… » L'histoire que voici du malheureux brick Palatin, immortalisé par un superbe poème de John Greenleaf Whittier, semble faire écho au vers de Victor Hugo. En 1752, le Palatin appareilla de Hollande, ses ponts remplis d'émigrants en route pour Philadelphie. Le poème de Whittier raconte que l'équipage se mutila après que le bateau fut venu s'échouer sur l'île de Block au large de la Nouvelle-Angleterre. Là, on l'incendia et l'on entendit longtemps s'élever parmi les flammes les cris d'une... [Lire la suite]
Posté par Glycinia à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :