Elle attend 6 h dans son jardin pendant

qu'un puma fait la sieste dans son salon

Aux États-Unis, dans l'Oregon, cette femme décide d'attendre 6 h dans son jardin. La raison ? Elle ne voulait pas réveiller le puma qui dormait dans son salon !

Source: Externe

Fournis par Groupe Cerise

Cette jeune femme ne savait pas qu'elle aurait un invité ce soir. Pourtant, dans son humble demeure située dans l'Oregon, aux États-Unis, elle s'est aperçue qu'un puma s'était incrusté dans son salon. Le jeune fauve faisait tranquillement la sieste derrière son canapé. Il s'était introduit par la porte arrière de sa maison, restée ouverte toute la journée. 

Une fine connaisseuse du monde animal

Sur les réseaux sociaux Lauren Taylor affirme qu'elle connaît bien les animaux. Ce qui l'a poussée à agir en douceur avec le puma. Elle dit avoir laissé une sensation de liberté à l'animal, sans le bousculer. C'est la raison pour laquelle elle est restée en retrait un long moment. Dans un premier temps, elle a accordé une sieste au fauve. "Mais après qu’une personne présente également dans la maison a claqué une porte, la lionne des montagnes a commencé à s’agiter et a tenté de sortir par une fenêtre fermée. Au bout de quelques minutes, elle s’est à nouveau calmée," poursuit-elle. 

Après cette agitation, la jeune femme a préféré se rendre dans son jardin et regarder son invité derrière la vitre. "Je voulais voir ce qu’elle faisait... et elle était en train de dormir ! Quand j'ai fait un peu de bruit, elle s'est réveillée et avait l'air surprise, alors je l’ai regardée chaleureusement dans les yeux, et j’ai utilisé le système des clignements d'yeux des félins pour l'apaiser. C'était incroyable de constater que ça avait marché. Et puis elle s'est rendormie," conclut-elle.

Six heures d'attente

Lauren Taylor a attendu plus de 6 h dans son jardin. Elle voulait attendre que la femelle finisse de se reposer au chaud. "Nous avons compris qu’il ne restait que quelques heures avant que le soleil ne se lève. Nous devions l'inviter à partir sans trop l’inquiéter au point qu’elle panique." Une fois le soleil levé, les colocataires se sont mis à faire de petits bruits pour réveiller l'animal en douceur et l'inciter à partir. Une stratégie qui a plutôt bien fonctionné puisque l'animal a compris le message. Il est parti dès son réveil. 

Lauren pense que les récents feux de forêt de la région ont attiré la femelle en lieu sûr. En espérant qu'elle puisse retourner dans les champs sans la crainte de brûler vive.  

 

Publié par Oh!mymag le 19 août 2018