Le quatrième cas date de 1924 et celui qui en fut témoin est un médecin, le Dr Maurice Delarrey, qui l'a conté dans La Revue spirite, en 1948. Là encore, je préfère lui laisser la parole :

"Au temps où je conservais encore un certain scepticisme à l'égard de la doctrine des réincarnations et vies successives, écrit-il, ma femme et moi nous faisions souvent des expériences de communication avec l'Au-delà au moyen du "oui-ja.

"Or, un jour, la planchette, sous la main de ma femme, épela lentement et péniblement les lettres du nom F E L I X. Malgré nos questions, nous ne pûmes rien obtenir de plus au cours de cette séance. Mais le lendemain, le même nom nous fut donné, suivi cette fois d'un nom de famille : FR... Ma femme se souvint alors que son père avait eu autrefois, pendant une dizaine d'années, un domestique de ce nom. Je demande à l'entité supposée présente :

"-Est-ce vous qui avez été autrefois au service de M. X et sa famille, dans le village de B... ?

"Réponse nettement affirmative.

"Ma femme précise alors ses souvenirs déjà lointains et il lui revient à la mémoire que ce FÉLIX avait l'oreille droite très fortement décollée.

"Lors d'une autre séance, le dialogue suivant s'établit entre ce FÉLIX et nous, dès qu'il eut décliné son nom :

"Demande - Que désirez-vous donc ?

"Réponse - Vous dire que je vais revenir bientôt chez vous...

"D. - Comment cela ? Chez nous ?

"R. - Oui. Enfin, dans votre famille...

"D. - Mais notre famille est nombreuse et disséminée un peu partout. Pouvez-vous préciser au moins le nom du pays où vous allez naître ?

"R. - Oui, c'est à P. (Et il donne le nom d'une petite ville où nous avons de la famille.)

"D. - Ce serait donc chez notre jeune parent Y. ?

"R. - Oui. Il a déjà deux filles.

"D. - Savez-vous leurs noms ?

"R. - Oui ! (Et il indique leurs noms et âges exacts.)

"D. - Mais savez-vous quel sera le jour de votre naissance ?

"R. - Oui : le 24 septembre 1924, au matin.

"D. - Très bien. Mais qu'est-ce qui nous prouvera que c'est bien vous-même, FÉLIX, qui naîtrez là ?

"R. - Votre femme me reconnaîtra bien à mon oreille...

 

"Nous étions alors au mois de mai et nous ignorions la grossesse de notre parente.

"Le 24 septembre 1924, à 8 h du matin, un coup de téléphone du jeune père m'apprenait l'heureuse naissance de son fils.

"Trois mois plus tard, ma femme et moi sommes invités à une fête de famille chez notre cousine qui est tout heureuse de nous présenter son fils.

"-Venez voir notre beau garçon... Mais il n'a pas encore l'habitude de voir tant de monde, et aujourd'hui, il n'est pas de bonne humeur : chaque fois qu'il voit une figure nouvelle, il se met en colère et pousse des cris à n'en plus finir... On n'arrive pas à le consoler !

"Nous entrons dans la chambre où est le bébé. Dès que ma femme approche du berceau, l'enfant se met à sourire à travers les larmes qui coulent encore sur ses joues, et il tend ses deux petites mains vers nous.

"-Voilà qui est vraiment extraordinaire, dit la mère. On croirait qu'il vous connaît !

"-Mais, lui dis-je, qu'est-ce que c'est que ce bandeau que vous lui avez mis autour de la tête ?

"-Ce n'est rien, me répond-elle; le pauvre petit a dû avoir une mauvaise position dans mon corps : il est venu au monde avec son oreille droite toute décollée. Mais avec ce petit appareil, le docteur nous a dit que cela s'arrangera très bien !"

Et le Dr Delarrey ajoutait en conclusion :

"Je laisse au lecteur toute latitude pour attribuer cette aventure, d'un bout à l'autre, au simple hasard et à de pures coïncidences fortuites ou d'y voir une preuve patente et indiscutable d'une réincarnation prévue, annoncée et réalisée..."

 

=> Si, pour ce Dr Delarrey, c'était une preuve indiscutable, en ce qui me concerne, je ne suis pas de cet avis... surtout quand on sait que dans ces séances spirites, ce ne sont pas les défunts qui se manifestent...