Yili Apricot Valley, Chine

Ces collines constituent la plus grande forêt d'abricotiers de cette région du Nord de la Chine. En avril, les arbres en fleur donnent à cet endroit une atmosphère surréaliste.

Source: Externe

bingdian

 

Deadvlei, Namibie

En français, Deadvlei signifie le "marais mort". Les arbres qui sont dans cette région extrêmement sèche de la Namibie sont morts depuis plus de 900 ans. À l'époque, des eaux stagnantes avaient permis à des acacias de pousser. Les troncs sont aujourd'hui noirs, brûlés par le soleil au fil des ans.

Source: Externe

Nicola Messana

 

La forêt dansante de Kaliningrad, Russie

The Dancing Forest (la Forêt dansante) est située dans l'oblast de Kaliningrad, une partie de la Russie totalement isolée du reste du territoire. Cette étonnante forêt est composée en grande partie de pins dont les troncs ont pris la forme de cercles ou de spirales. On ne sait pas exactement quelle est la raison de ces formes si particulières. L'hypothèse principale est celle de vents violents qui auraient sculpté les troncs.

Source: Externe

Glock33

 

Forêt de nuages, Monteverde, Costa Rica

Cette forêt tropicale de montagne est humide et presque perpétuellement baignée dans la brume. C'est cette brume qui lui confère cette atmosphère mystérieuse et enchanteresse. Dans cette forêt, vous pouvez vous promener dans la canopée, grâce à un chemin suspendu au niveau de la cime des arbres (canopy walkway).

Source: Externe

Dmitry Burlakov

 

Avenue des baobabs, Madagascar

Haut lieu de tourisme sur l'île, cette allée était à l'origine partie intégrante d'une forêt dense. Il ne subsiste aujourd'hui qu'une douzaine d'arbres, que les habitants s'efforcent de protéger. Hauts de plus de 300 mètres, ces arbres sont appelés renala en malgache, signifiant littéralement "mère de la forêt".

Source: Externe

Dennis Van de Water

 

Bambouseraie d'Arashyiama, Japon

Cette magnifique forêt de bambous est extrêmement célèbre. Beaucoup de visiteurs s'y bousculent, mais malgré cela, on ressent la sérénité que peuvent conférer ces immenses arbres à l'endroit. Au Japon, le bambou est un symbole de force qui permettrait de repousser les mauvais esprits.

Source: Externe

Noppakun Wiropart

 

Boneyard Beach, États-Unis

En Caroline du Sud se trouve cette petite île qui abrite une forêt d'arbres morts. À l'origine, ces arbres ne se trouvaient pas dans la mer, mais avec le temps, l'eau est montée et les arbres sont morts. Ces cèdres rouges et ces chênes verts sont aujourd'hui blanchis par le soleil et le sel de la mer. Le meilleur moment pour admirer cette drôle de forêt est le coucher du soleil, mais il est difficile d'y assister.

Source: Externe

Nando Lardi

 

Tunnel de l'amour, Ukraine

Ce tunnel est situé le long de voies ferrées à Keplan, en Ukraine. Ces voies desservaient une zone industrielle, avec des trains lents. Le tunnel s'est formé naturellement autour de leur passage, laissant aujourd'hui un lieu très prisé des amoureux.

Source: Externe

Sergey Mostovoy

 

Forêt de dragonniers, Socotra

Socotra est une île située au large du Yemen.  183 plus de 350 km des côtes, sa situation extrêmement isolée a donné lieu à des formes de vies particulières. Les animaux et plantes étranges qui y vivent ont dû s'adapter à un climat rude, brûlant et venteux. Dans l'Antiquité, l'île était très exploitée pour ses nombreux trésors. Aujourd'hui, de nouveaux explorateurs espèrent percer ses mystères.

Source: Externe

Oleg Znamenskiy

 

La forêt crochue, Canada

Au nord-est de la petite ville d'Hafford, cette forêt est à l'origine de nombreuses légendes. La plus connue est celle d'aliens venus planter ces arbres. En vérité, ces trembles noueux auraient été victimes d'une mutation génétique.

Source: Externe

Fai Quan

 

Les ponts vivants de Meghalaya, Inde

Dans une langue indienne, Meghalaya signifie “demeure des nuages”.Cette région est extrêmement humide et il y pleut énormément. Elle est aussi traversée par de nombreuses rivières. Au lieu de construire des ponts, les habitants ont utilisé le Ficus elastica (l'arbre à caoutchouc) pour les créer. Cela fait plus de 500 ans que cette pratique existe.

Source: Externe

 

Le lac Vert, Autriche

Ce lac n'existe que pendant quelques semaines chaque année. Au moment de la fonte des glaces, cette partie du parc naturel est remplie d'eau, pour se vider peu de temps après. Ses eaux cristallines lui ont donné son nom de Lac Vert et elles recouvrent un sentier de randonnée. Certains arbres de la forêt sont également recouverts par l'eau, ce qui donne un spectacle particulièrement féerique.

Source: Externe

Elena Schweitzer

 

Mangrove de Tha Pom, Thaïlande

La mangrove n'est pas à proprement parler une forêt, mais un écosystème qui se développe dans les marais maritimes. Les arbres qui développent ces racines sont couramment appelés des palétuviers. Ces racines aériennes ont été développées par ces arbres pour résister à la forte salinité des sols et au manque d'oxygène sous l'eau. On en trouve partout dans le monde sur les côtes tropicales ou subtropicales.

Source: Externe

Isit Khambubpha

 

Forêt d'Aokhigara, Japon

Cette forêt est surtout connue sous le nom de "forêt du suicide". Depuis les années 1950 de très nombreuses personnes ont choisi de s'y donner la mort. C'est d'ailleurs un des lieux où l'on se suicide le plus au monde, avec le Golden Bridge de San Francisco. On dit que la forêt est hantée par des enfants et rares sont ceux qui osent s'y aventurer, à part les gardes forestiers, qui y font des rondes pour prévenir d'éventuels suicides.

Source: Externe

Sepavo

 

Forêt d'Otzarreta, Espagne

Cette forêt est située dans le pays basque espagnol. Elle est réputée parce qu'elle est très photogénique, avec ses grands arbres et ses ruisseaux qui lui donnent un air mystérieux. Il est dit qu'elle est encore plus belle à voir en automne, lorsque les feuilles forment un tapis sous les arbres et que ces derniers dévoilent leurs drôles de formes.

Forêt basque

Mikel Martinez de Osaba

 

Parc national de Saguaro, États-Unis

Ce cactus est le seul de son espèce, il se trouve uniquement dans le sud des États-Unis et du Mexique. Son nom scientifique est le Carnegiea, Saguaro. Sa-wah-ro étant son nom amérindien. Dans l'État de l'Arizona, où se trouve le parc national de Saguaro, c'est là que poussent les plus grands cactus, pouvant atteindre jusqu'à 13,8 m de haut. Sa fleur est l'emblême de l'Arizona.

Source: Externe

David Wingate

 

Forêt nationale d'Olympique, États-Unis

Située à l'intérieur du parc national d'Olympique, cette forêt est très célèbre aux États-Unis. En plus d'une faune très riche, ses arbres très vieux lui valent cette célébrité. C'est le meilleur exemple de forêt pluviale tempérée intacte et protégée de tout le nord-ouest du Pacifique. La forêt et le parc sont d'ailleurs inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco.

Source: Externe

Steven Phraner

 

Bois de Hal, Belgique

Cette forêt vaut vraiment le détour au mois d'avril, lorsque les jacinthes bleues fleurissent et tapissent le sol. De nombreux promeneurs viennent admirer ce décor de conte de fées.

Source: Externe

Irina Sidorova

 

Les forêts d'araucaria, Chili

Cet arbre est originaire de la Cordillère des Andes et on le trouve en Argentine et au Chili. Dans ce dernier pays, il est devenu l'arbre national. Il est parfois appelé désespoir des singes. L'une de ses particularités est sa résistance au feu : il est conçu pour ne pas brûler lors d'incendies.

Source: Externe

Matyas Rehac

 

Parc national de Redwood, États-Unis

Situé en Californie, le nom de ce parc provient du séquoia (redwood en anglais), cet arbre qui peut dépasser les 100 mètres de haut et vivre plus de 2 000 ans. Cette forêt, en plus d'être magnifique et unique au monde, a abrité le tournage de nombreux films et notamment celui de Star Wars, Le Retour du Jedi. Les scènes se déroulant sur la Lune d'Endor ont été tournées ici. 

Source: Externe

Ymgerman

 

Vallée de Jiuzhaigou, Chine

Littéralement, Jiuzhaigou signifie "les 9 villages". Elle doit ce nom aux 9 villages tibétains qu'elle abrite. Pour les chinois, cette vallée est un lieu magique et son histoire l'est aussi. Selon la tradition tibétaine, un dieu offrit un miroir à la déesse qu'il aimait. Celle-ci le laissa tomber et il se brisa en 118 morceaux, créant autant de lacs. La région est réputée pour ceux-ci et les nombreuses cascades.

Source: Externe

Lu Jing

 

Publié sur msn le 4 juillet 2019