Il est de ces périodes un peu étranges, entre confinement et couvre-feu, où le besoin de souffler peut se faire ressentir. Plus encore, il en devient vital. Certes, nous vivons au rythme des restrictions, mais un bol d’air à la mer, à la montagne ou en forêt peut avoir des bienfaits incroyables. 

Entre 2000 et 2008, des chercheurs de la Harvard University’s Public Graduate School et du Brigham and Women’s Hospital ont étudié le lien entre la présence de végétation et la mortalité. Ils ont pour cela décortiqué les informations médicales de 108 630 femmes de la Nurse’s Health Study, aux États-Unis.

Les scientifiques ont comparé le niveau de végétation avec le risque de mortalité. En ressort que les 20 % des femmes qui avaient le plus de végétation dans leurs alentours (250 m) avaient 12 % de mortalité en moins que les autres. Ce lien a été particulièrement fort pour la mortalité respiratoire et par cancer.

Ces associations s’expliquent par des facteurs comme l’activité physique, la vie sociale, la santé mentale, moins de pollution ou de stress… Les bienfaits de la nature sur notre santé ne sont pas un mythe que l’on raconte pour se pousser à quitter la ville !

Montagne splendide

Istock

Un séjour à la montagne

La montagne offre des paysages grandioses et une foule d’activités en plein air. Certes les remontées mécaniques sont closes pour l’instant. Mais ce ne sont pas les seules activités de plein air qui pourront vous faire bouger. Balade en raquettes, ski de fond ou, quand les beaux jours reviendront, baignade dans les lacs et randonnées... Il y a l’embarras du choix, pour tous les âges et toutes les conditions physiques.

L’avantage de la montagne est de pouvoir détoxifier et fortifier votre corps en quelques jours. Bien dans son corps, bien dans sa tête. Un autre bienfait de cet environnement : les allergènes se font rares, tout comme la pollution ! Effet immédiat dans le corps : les globules rouges sont produits en plus grand nombre, ce qui permet de développer une meilleure oxygénation des tissus. Un bol d’air à la montagne permet donc de revenir chez soi en forme et ressourcé.

Et si votre corps se fortifie, votre esprit aussi. Généralement, dans un environnement montagneux, on profite de plus de lumière. Cette source naturelle de vitamine D est essentielle pour avoir un bon moral. Cela aide également votre horloge biologique à se réguler plus facilement. Un équilibre interne sain aide grandement à se sentir apaisé. De quoi revenir de quelques jours de congés, gonflé de vitalité et d’énergie.

Une bouffée d’air iodé

Réduire le stress, mieux dormir, mieux respirer, entretenir son physique et améliorer l’estime de soi… Les bienfaits de la mer sont eux aussi nombreux.

Source: Externe

Une étude lancée en 2009, "Monitor of Engagement with the Natural Environment", s’est intéressé aux milieux naturels. Pour la plupart des personnes interrogées, les espaces côtiers étaient l’un des lieux les plus revitalisants. L’eau apporterait un sentiment de quiétude dû au bruit des vagues, à l’odeur des algues ou même au contact du sable sur les pieds.

Plusieurs travaux ont également prouvé que l’air marin permet de prévenir les maladies ou les troubles respiratoires. Certains scientifiques ont pu démontrer qu'inhaler des solutions salines concentrées contribue à améliorer la fonction pulmonaire. La mer est un véritable remède : elle nettoie nos poumons et facilite une meilleure respiration.

Dernier bienfait marin : ceux qui ont marché le long des côtes le savent, après une longue balade, une bonne nuit de sommeil s'ensuit. Selon plusieurs études, cela est dû à l’impression de rupture du quotidien ou à la nostalgie des souvenirs d’enfance. Cette expérience était pour eux très réparatrice et a donc généré une meilleure nuit de sommeil.

Balade en forêt

Relaxante, reposante, déstressante et inspirante : voilà tous les qualificatifs que l’on pourrait associer à la forêt. Les Japonais profitent des bienfaits de ce milieu depuis toujours et en ont même fait une activité, le « bain de forêt ».

Forêt gif

Cet exercice consiste à porter attention à la fraîcheur de l’air, aux couleurs environnantes et aux sons que la forêt émet. Une sorte de méditation en pleine conscience qui consiste à être présent dans cet environnement. L’objectif : se détendre et abandonner tout le stress d’une sur-stimulation qu’apporte généralement une vie citadine.

En profitant de ce bain tout particulier, ses adeptes laissent leur esprit vagabonder, se laissent bercer par le bruissement des arbres et le chant des oiseaux. De quoi faire le plein de vitamines mentales. Cette pratique est appelée « Shinrin-Yoku » au Japon, chez nous, elle est plus connue sous le nom de « sylvothérapie ».

Vous pouvez aller plus loin encore, en utilisant tous vos sens pour cette méditation en pleine conscience : certains vont jusqu’à faire des câlins aux arbres tout en réalisant des exercices de respiration. Le but est de mieux profiter de toutes les énergies dégagées par la forêt.

Et les vertus de cette pratique ne sont pas une vue de l’esprit : réduction du stress et des symptômes de dépression, diminution des insomnies, stimulation de l’immunité, protection du système cardiovasculaire en diminuant l’hypertension artérielle, réduction de la glycémie… Bref, il y a énormément d’avantages à partir, le temps d’un week-end, se reposer en forêt, pour en revenir prêt à affronter le stress de la ville et de la situation actuelle.

Si vous n’êtes pas encore prêt à enlacer un arbre, passer un moment dans les bois est tout aussi bénéfique sous d’autres formes. En famille ou entre amis, une balade en forêt peut renforcer les liens affectifs, les connaissances ou la créativité. Construisez une cabane, apprenez à lire une carte, découvrez la faune et la flore, ramassez des champignons… Les activités sont nombreuses et vous feront oublier le stress de la ville. Vous en reviendrez ressourcé et l’esprit apaisé.

Mer, montagne, forêt : leurs incroyables bienfaits (medisite.fr)