24 mai 2017

Les grandes transformations (2)

Le cannibalisme provoqua cependant d’autres dommages sexuels, surtout chez les individus de sexe masculin. Les cerveaux mangés appartenaient toujours aux mâles. L’homme en fut donc plus fortement influencé que la femme, et les excitations sexuelles se sont davantage modifiées chez lui ; c’est ainsi qu’en général, dans les rapports sexuels, il parvient davantage à l’orgasme que la femme. Beaucoup de scientifiques protesteront contre cette explication et affirmeront qu’il n’a pu se produire de telles différenciations dans la vie... [Lire la suite]
Posté par Glycinia à 16:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,