26 mai 2017

Physionomies des peuples

Comme il a déjà été mentionné, la perte du pelage appartient aux grands modifications résultant directement de la consommation de cerveau et de la réorganisation forcée du métabolisme hormonal. Dans presque toutes les régions du monde, la température de l'air est, par moments, plus basse que la température interne du corps qui doit être tenue dans toutes circonstances à environ 36 degrés. L'air froid n'agit pas seulement sur l'extérieur du corps, mais il rafraîchit aussi les organes internes, par la respiration. Avec la diminution... [Lire la suite]
Posté par Glycinia à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,