18 mai 2017

Excédent d'un côté, carence de l'autre

En principe, tout être vivant ne dispose que des systèmes et aptitudes dont il a besoin pour le maintien et la conservation de la race. Cela se rapporte aussi bien à ses qualités physiques qu’à ses facultés intellectuelles. Pourquoi l’animal qui donna plus tard l’homme avait-il alors besoin d’une intelligence supérieure ? Cet accroissement de l’intelligence était-il nécessaire à la conservation de cette espèce ? Aurait-elle péri sans cette augmentation de l’intelligence ? La nature a-t-elle posé des problèmes spéciaux... [Lire la suite]
Posté par Glycinia à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :