Halte au massacre des bébés phoques !

Comment peut-on faire autant de mal à un animal pour vêtir des humains sans scrupules ?

Source: Externe

Petit blanchon au regard attendrissant, protégé par ta maman de ce froid suffocant,
Ta beauté se confond avec l’exquise banquise, tu glisses sur cette eau gelée au hasard d’un blizzard cinglant,
Dans ce grand territoire désertique enneigé, havre de paix et de sérénité, tu te sens en sécurité,
Pourtant, des ombres inquiétantes se faufilent à l’horizon,
Les clameurs de ces visiteurs propagent une certaine frayeur,
Les phoques plus âgés sont agités et inquiets.

Ces ombres, mon bébé, sont celles des hommes venus pour te massacrer,
Des pas se rapprochent, la neige crisse comme du papier froissé,
Tu ne te sauves même pas, ignorant le danger qui t’attend,
Des coups d’une violence inouïe t’emportent dans une lente agonie.

Le soleil se reflète sur cette banquise souillée par le sang de pauvres innocents sous les rafales d’une bise glaciale.
Cet endroit magique se transforme en scène tragique,
Une larme coule de tes yeux déjà presque voilés, remplis d’incompréhension face à cette trahison.
Dans un dernier soupir plaintif, la vie vient de te quitter, mon bébé,
Ces immondes personnes vont te dépecer, pour parer de ta fourrure,
Des personnes dites ‘de bonne société’, qui s’esclafferont bêtement dans des soirées mondaines sans intérêt, où le champagne coule à flots, parées de ta peau.
Ils pourront se pavaner à leur gré, en se donnant un semblant d’existence sans consistance, nageant dans les eaux troubles de l'imbécillité et de la cupidité.
Pauvres paumés parfumés d’une sueur qui pue l’horreur,
Certains peuvent vous envier, mais en vérité, vous faites pitié.

La haute couture a du sang sur les mains,
Mais quelle importance, ce qui compte c’est l’apparence,
Le luxe et l’opulence sont tendance.

HONTE À TOUS CEUX QUI PORTENT LA BLANCHE FOURRURE DE CES PETITS ÊTRES INNOCENTS.

Patricia FOURNIER-DHERVILLEZ

Poème écrit à l'occasion de la pétition adressée au Gouvernement canadien ainsi qu'aux couturiers de Haute Couture sur mes opinions.com